Treize règles à connaître pour réussir son habitat passif

1 – Le chaud va toujours vers le froid.

2 – Pour avoir chaud chez soi, il faut créer autant d’effets de serre que possible

3 – La chaleur se déplace par conduction (par contact direct), mais c’est l’exception dans une maison, qu’illustre par exemple le cas où vous vous adossez à un radiateur.

4 – La chaleur la plus lente se déplace par convection. Quand vous tenez votre main au-dessus du même radiateur, l’air chaud qui monte puis gagne vos doigts leur transmet sa chaleur.

5 – La chaleur la plus efficace se déplace par rayonnement. Un poêle, un galet chaud, une bouteille chaude (par exemple) diffusent surtout leur chaleur par rayonnement.

6 – Pour conserver la chaleur chez vous, faites rebondir le rayonnement vers une masse qui l’absorbera… grâce à un écran réflecteur (par exemple, un isolant mince multicouche).

7 – L’air chaud monte, l’air froid tombe… et coule comme un liquide emplissant peu à peu la pièce, jusqu’à déborder dans les autres pièces en passant sous les portes.

8 – Plus il y a de couches devant l’objet à protéger, plus cet objet se réchauffe facilement et garde sa chaleur longtemps.

9 – Quand une couche isolante est humide, elle perd ses qualités d’isolation : un isolant ne doit jamais être mouillé !

10 – Ce ne sont pas les matériaux les plus massifs qui isolent le plus : pour qu’une paroi de béton ait les mêmes propriétés que les isolants minces multicouches (36 mm), il faudrait qu’elle fasse… plusieurs mètres de largeur.

11 – Plus un corps est volumineux, plus il perd lentement sa chaleur (comme sa fraîcheur).

12 – L’isolant le plus efficace et le moins cher est l’air.

13 – Il faut faire la guerre aux ponts thermiques.

source L’habitat bio-économique Pierre-Gilles Bellin

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.