Comment réaliser un enduit en terre?

Les enduits de terre peuvent être appliqués en intérieur comme en extérieur.

Les enduits de terre peuvent être mis sur des parois :

– de paille (pré enduite à la barbotine de terre)
– de liège
– d’adobes

Enduit d’accroche et de corps

Préparation de la terre:

La technique utilisée (filière humide) permet de s’affranchir du tamisage de la terre (sauf pour les finitions). Elle ressemble à la technique utilisée pour la barbotine mais avec moins d’eau.

La terre doit être argileuse et quasiment dépourvue de cailloux.

Elle est versée en pluie dans un bassin rempli d’eau. La terre trempe ainsi pendant une semaine minimum, sous quelques cm d’eau afin de briser la majorité des mottes.

Parfois, on peut jeter dans le bassin des adobes issues de la démolition.

Proportions :

Les proportions dépendent bien sûr de la terre disponible.

Avec une terre fortement argileuse on utilise :

– 1 volume de terre
– 2,5 à 3 volumes de sable à bâtir

1 volume facultatif de fibres végétales (paille hachée) qui arme l’enduit et diminue les risques de fissures.

Pour la finition (voir ci dessous), on utilisera des fibres fines (paille de blé hachée, paillettes de lin , crin de cheval, poil de vache, foin ou chanvre haché …)

Préparation de l’enduit :

La terre est extraite à la pelle du bassin et mélangée à la bétonnière avec du sable et de la paille.

On procède dans l’ordre suivant :

Passage à la bétonnière (1 à 2 minutes environ) de la terre avec un peu d’eau. Ceci permet de briser les mottes restantes.
Ajout du sable et de la paille et malaxage (1 à 2 minutes environ)
Ajout éventuel d’eau si nécessaire.
Le mélange doit briller, être gras, pas trop liquide. La terre tombe dans la bétonnière par paquets qui font « chploc » !

Application de l’enduit :

L’enduit est appliqué à la main ou à la truelle sur un support préalablement humidifié au pulvérisateur de jardin.

Application de l’enduit de corps :

On applique une couche de 1 à 3 cm d’épaisseur en appuyant fortement. Si nécessaire on utilise des liteaux plaqués au mur comme guide de planéité. Les cailloux ou mottes résiduelles sont retirés pendant l’application.

La première couche n’est pas lissée. La 2ème et 3ème couche sont lissées à la taloche.

Il est possible de dresser la surface à la règle à condition de ne pas trop charger la couche à appliquer.

Entre chaque couche on laisse sécher suffisamment pour que la couche précédente commence à être dure (1 à 2 semaines en hiver sans chauffage).

Rendement enduits d’accroche et de corps :

 Préparation terre + application + nettoyage chantier = 1 h / m² / couche / personne.

Enduit de finition

Les enduits de finition peuvent être réalisés avec de la terre de couleur différente suivant ce vous pouvez trouver au bord des routes dans vos régions.

Ceci montre l’intérêt d’utiliser la toponymie pour trouver de la terre facilement. Les cartes topographiques au 1/25 000° IGN sont parfaites pour cela.

Préparation de la terre :

La terre extraite à la pelle et à la pioche est stockée au sec dans de grand pots plastiques (type conteneurs pour arbustes) récupérés en jardinerie.

Sèche, elle est tamisée (à 2 mm) à la main et stockée au sec. Cette opération est longue, il faut parfois écraser les mottes de terre et tamiser avec un grillage petite maille posé sur un cadre en bois.

Le sable à bâtir est tamisé (à 2 mm) à la main au fur et à mesure des besoins (cette opération est rapide si le sable est sec).

image Cliquez pour la suite de l'article

One comment

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.