Chantier Hugo – Tout en Images

Bonjour Nous venons d’acheter un petit corps de ferme dans la Loire, à 30 Km de Roanne, pour démarrer une activité de maraîchage bio, transformation des produits et hébergement sous yourte. L’entrée dans les lieux est prévue pour le 15[…..]

Lire la suite »

Les aides et les subventions écologiques : comment s’y retrouver?

Simuler vos subventions et vos aides

Ces dernières années, les performances des équipements traditionnels d’isolation, de chauffage ont été beaucoup améliorées.

De nombreux équipements recourant aux énergies renouvelables, qui permettent de réduire fortement les émissions polluantes, ont été industrialisés et diffusées largement.

Plus performants, ces équipements sont aussi plus chers. C’est pourquoi un effort important est réalisé pour vous aider financièrement à améliorer votre équipement.

Lire la suite »

Comment bénéficier du crédit d’impôt pour les économies d’énergies

LES DISPOSITIONS DU CREDIT D’IMPOT

Quelles sont les dépenses concernées :

Les dépenses d’équipement sur la résidence principale en faveur du développement durable et des économies d’énergies.

Catégorie = Matériaux d’isolation thermique des parois vitrées. Avec achat et pose par un professionnel

Période : du 01 janvier 2009 au 31 décembre 2009
Bénéficiaires : propriétaires ou locataires.

Montant du crédit d’impôt :

Résidence principale de plus de 2 ans = 25 % (pour le propriétaire ou locataire)

Résidence construite avant le 01-01-1977 et travaux dans les 2 ans suivant l’achat = 40% (pour le propriétaire).

Base de calcul :

Sur le montant TTC des fournitures hors pose

Plafonnement du crédit :

Le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder :

– 8,000 € pour un célibataire
– 16,000 € pour un couple soumis à une imposition commune
– + 400 € par enfant ou personne à charge

au titre d’une période de cinq années consécutives comprises entre le 01/01/2005 et le 31/12/2012.

Pour les propriétaires bailleurs, pour un même logement donné en location, le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder 8.000 €.

Critères techniques :

Fenêtres ou portes-fenêtres en tout ou partie de PVC, avec un coefficient de transmission thermique (Uw) inférieur ou égal à 1.4 W/m².K° depuis le 01/01/2009.

Fenêtres ou portes-fenêtres composées en tout ou partie de bois, avec un coefficient de transmission thermique inférieur ou égal à 1.6 W/m².K° depuis le 01/01/2009.

Fenêtres ou portes-fenêtres métalliques avec un Uw inférieur ou égal à 1.8 W/m².K° depuis le 01/01/2009.

Volets isolants: volets isolants caractérisés par une résistance thermique additionnelle apportée par l’ensemble volet-lame d’air ventilé supérieur à 0.2 W/m².K°

Justificatifs :

Facture indiquant :

– nom du client
– lieu du chantier
– produits mis en oeuvre
– performance des produits

(à noter que les PV réalisés sur des dimensions normalisées ACOTHERM sont acceptés)

DEFINITION DE LA VALEUR DE REFERENCE UW

Uw = exprimé en W/m².°K
W = watts
m² = surface exposée ; pour une fenêtre la moyenne est de +/- 1,2 m² ; pour un coulissant elle est de +/- 4 m²
°K = différence de température entre intérieur et extérieur ; le K indique l’échelle Kelvin mais la mesure d’un DIFFERENTIEL de température donne le même résultat entre échelle Kelvin et Celsius

CUMUL AVEC LE CREDIT D’IMPOT

L’éco-prêt à taux zéro est cumulable avec les aides de l’agence nationale de l’habitat et des collectivités territoriales, les certificats d’économies d’énergie et le prêt à taux zéro octroyé pour les opérations d’acquisition-rénovation.

Pour les personnes dont le revenu fiscal du foyer fiscal n’excède pas 45 000 euros en année n-2, le prêt à taux zéro, s’il est octroyé en 2009 ou 2010, peut être cumulable avec le crédit d’impôt développement durable.

Lire la suite »

Petit lexique de l’isolation

La rénovation thermique de l’habitat fait partie du cœur de métier de BIO TEKNIK CONSTRUCTION.

Et pourquoi ne pas vous faire partager notre expérience autour d’un projet commun : votre maison !!

Une consommation d’énergie réduite passe par une enveloppe efficace et donc par une isolation performante.

Comment faire avec tous ces noms barbares : conductivité, résistance, déphasage, etc ? Ici vous trouverez les réponses à vos questions ….

 

• Coefficient de conductibilité thermique (exprimé en W/m.°C) :

Il indique le flux de chaleur qui traverse 1 m2 d’une paroi de 1 m d’épaisseur. Chaque matière a son propre coefficient.

• Déphasage thermique :

Cette donnée détermine le temps qui s’écoule entre le pic de chaleur de la journée et le moment a partir duquel la face interne de l’isolant atteint sa température maximale.

Il devrait être d’au moins 10 heures.

• Inertie thermique :

Caractère d’un matériau capable d’accumuler de l’énergie calorifique pour la restituer dans un délai plus ou moins long.

• Isolation :

Réduction, voire suppression, de la déperdition calorifique entre l’intérieur et l’extérieur d’un bâtiment par l’interposition d’un matériau dont c’est la fonction principale.

Une bonne isolation doit aussi être efficace en sens inverse en maintenant la fraîcheur du bâtiment l’été.

• Résistance thermique (Rt) :

Aptitude d’un matériau à ralentir la progression de l’énergie calorifique qui le traverse. Elle est exprimée en m².K/W.

Plus le Rt est élevé, plus la paroi est isolante.

• Rupteur de pont thermique :

Elément qui assure la continuité de l’isolation au niveau des liaisons entre les différentes parties de la construction. Par exemple : entre le plancher et la façade.

• Valeur U :

La valeur U indique la perte de chaleur des éléments de construction.

Une valeur U de 1 W/m2K signifie par exemple que la perte de chaleur est de 1 watt (W), et ce par mètre carré (m2) et à une température de 1 kelvin (K).

Pour une surface de 100 m2 avec une différence de température de 25 K (extérieur -5° C, intérieur 20° C), la perte calorifique est de 1 (W) x 100 (m2) x 25 (K) = 2500 W.

Pour maintenir la température intérieure, l’apport de cette puissance incombe à l’installation de chauffage.

• Décibel (dB) :

Unité de mesure des niveaux de bruits dans une habitation.

Exemples : 40 dB : espace calme, 80 dB : rue à grande circulation, 130 dB : seuil de la douleur. 

Lire la suite »

Les premiers éco-prêts à taux zéro, une mesure phare du Grenelle de l’environnement

Depuis le début du mois d’Avril 2009, les prêts marquent le démarrage d’un programme dont le coût fiscal devrait monter en régime, pour atteindre 1,4 milliard d’euros par an et 400.000 logements rénovés en 2013, selon le ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo .

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est destiné à aider les particuliers à financer les rénovations thermiques « lourdes » de leurs logements.

Il permet de financer jusqu’à 30.000 euros de travaux. La durée de remboursement est de 10 ans, mais la banque peut proposer de l’étendre à 15 ans.

Ce dispositif vise à permettre aux Français d’améliorer l’isolation de leurs logements pour faire des économies d’énergie.

Il s’agit d’un emprunt sans intérêt pour les particuliers qui en bénéficient, « c’est l’Etat qui paye les intérêts » en accordant un crédit d’impôt aux banques.

Pour l’Etat, le coût fiscal de ce programme devrait atteindre 1,4 milliard d’euros.

Pour bénéficier d’un éco-PTZ, il faut, soit mettre en oeuvre un « bouquet de travaux », soit améliorer la performance énergétique globale de son logement.

Exemple : On peut bénéficier d’un prêt de 20.000 euros pour des travaux d’isolation des combles de son pavillon et l’installation d’une pompe à chaleur.

Tous les particuliers peuvent bénéficier de l’éco-PTZ pour des projets dans leurs résidence principale, y compris les copropriétés et les logements mis en location.

BIo Teknik Construction peut vous aider dans les démarches d’obtention de ce prêt.

Lire la suite »
1 2 3