La ventilation double flux

Circuit Air avec VMC double-flux

La « ventilation double flux » est indissociable de la maison passive.

Si on rend étanche une maison à tout air froid comme air chaud venant de l’extérieur, il faut tout de même pouvoir obtenir une atmosphère respirable.

Contrairement à une maison normale, il n’y a presque pas de ventilation naturelle (espace sous les portes ou les fenêtres, interstices dans les cloisons etc…).

Dans une « ventilation simple flux », l’air extérieur entre par les grilles d’entrées d’air (dans les pièces principales), traverse le logement et est ensuite rejeté à l’extérieur (par les pièces techniques) grâce à un ventilateur.

Dans le cas d’une VMC double-flux, la présence d’un échangeur thermique permet de récupérer la chaleur de l’air extrait et ainsi de “chauffer” l’air entrant avant qu’il n’arrive dans le logement.

Ventilation double-flux

L’air chaud et vicié est extrait pour être changé par de l’air neuf, mais il ne faut pas que cet air plus froid ne vienne perturber l’équilibre de température de la maison passive.

C’est avec cette technique que l’air entrant est en fait préchauffé par l’air chaud qui lui, est évacué à l’extérieur.

Schema de principe du double-flux

Pourquoi gaspiller inutilement des calories !!

Concept Echange Thermique VMC double-flux

 

En contre partie, il vous faudra payer plus cher le groupe et créer un second réseau de ventilation pour les arrivées d’air. De plus, les gaines utilisées devront être isolées, contrairement aux VMC classiques.

VMC double-flux

Lire la suite »

Comment bénéficier du crédit d’impôt pour les économies d’énergies

LES DISPOSITIONS DU CREDIT D’IMPOT

Quelles sont les dépenses concernées :

Les dépenses d’équipement sur la résidence principale en faveur du développement durable et des économies d’énergies.

Catégorie = Matériaux d’isolation thermique des parois vitrées. Avec achat et pose par un professionnel

Période : du 01 janvier 2009 au 31 décembre 2009
Bénéficiaires : propriétaires ou locataires.

Montant du crédit d’impôt :

Résidence principale de plus de 2 ans = 25 % (pour le propriétaire ou locataire)

Résidence construite avant le 01-01-1977 et travaux dans les 2 ans suivant l’achat = 40% (pour le propriétaire).

Base de calcul :

Sur le montant TTC des fournitures hors pose

Plafonnement du crédit :

Le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder :

– 8,000 € pour un célibataire
– 16,000 € pour un couple soumis à une imposition commune
– + 400 € par enfant ou personne à charge

au titre d’une période de cinq années consécutives comprises entre le 01/01/2005 et le 31/12/2012.

Pour les propriétaires bailleurs, pour un même logement donné en location, le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder 8.000 €.

Critères techniques :

Fenêtres ou portes-fenêtres en tout ou partie de PVC, avec un coefficient de transmission thermique (Uw) inférieur ou égal à 1.4 W/m².K° depuis le 01/01/2009.

Fenêtres ou portes-fenêtres composées en tout ou partie de bois, avec un coefficient de transmission thermique inférieur ou égal à 1.6 W/m².K° depuis le 01/01/2009.

Fenêtres ou portes-fenêtres métalliques avec un Uw inférieur ou égal à 1.8 W/m².K° depuis le 01/01/2009.

Volets isolants: volets isolants caractérisés par une résistance thermique additionnelle apportée par l’ensemble volet-lame d’air ventilé supérieur à 0.2 W/m².K°

Justificatifs :

Facture indiquant :

– nom du client
– lieu du chantier
– produits mis en oeuvre
– performance des produits

(à noter que les PV réalisés sur des dimensions normalisées ACOTHERM sont acceptés)

DEFINITION DE LA VALEUR DE REFERENCE UW

Uw = exprimé en W/m².°K
W = watts
m² = surface exposée ; pour une fenêtre la moyenne est de +/- 1,2 m² ; pour un coulissant elle est de +/- 4 m²
°K = différence de température entre intérieur et extérieur ; le K indique l’échelle Kelvin mais la mesure d’un DIFFERENTIEL de température donne le même résultat entre échelle Kelvin et Celsius

CUMUL AVEC LE CREDIT D’IMPOT

L’éco-prêt à taux zéro est cumulable avec les aides de l’agence nationale de l’habitat et des collectivités territoriales, les certificats d’économies d’énergie et le prêt à taux zéro octroyé pour les opérations d’acquisition-rénovation.

Pour les personnes dont le revenu fiscal du foyer fiscal n’excède pas 45 000 euros en année n-2, le prêt à taux zéro, s’il est octroyé en 2009 ou 2010, peut être cumulable avec le crédit d’impôt développement durable.

Lire la suite »

Les aides financières pour l’isolation de votre logement ?

Des aides financières peuvent être attribuées aux propriétaires qui réalisent ces travaux pour améliorer l’isolation de leur habitation, comme aux locataires qui souhaiteraient le faire.
 
La TVA à 5,5%

Les travaux d’isolation réalisés par des professionnels dans des habitations datant d’au moins 2 ans bénéficient d’une TVA à 5,5%, sur le prix des matériaux, comme sur le coût de la main d’œuvre. Cette TVA avantageuse est pour l’instant applicable jusqu’au 31 décembre 2010.
 
Le crédit d’impôts

Un crédit d’impôt s’applique sur le prix d’achat de matériel performant, qui devra être acheté et posé par un professionnel et pourquoi pas Bio Teknik Construction.

Peuvent en bénéficier non seulement les propriétaires, mais aussi les locataires d’une résidence principale construite depuis plus de deux ans.

Le plafond est fixé à 8000 euros pour une personne seule, 16 000 euros pour un couple marié.

Ce crédit d’impôt s’élève à 25%, sur les factures payées entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2009.

Pour des travaux d’isolation effectués dans les deux ans suivant l’acquisition d’un logement achevé avant 1977, il monte même jusqu’à 40%.

A l’inverse de l’éco PTZ (voir ci-dessous), le crédit d’impôts est plafonné en fonction de la situation familiale.
 
L’éco Prêt à Taux Zéro

Le prêt à taux zéro écologique, l’éco PTZ, est lancé depuis le début du mois d’Avril 2009.

Ce prêt facilite le financement des investissements visant à améliorer les performances énergétiques des habitations existantes et utilisées comme résidence principale.

Au final, ce prêt permet de contribuer à la réduction des émissions de CO² par les habitations françaises.

Pour en bénéficier, il faut combiner deux types de rénovation figurant dans la liste précisée par la loi.

De simples travaux d’isolation ne suffisent pas pour bénéficier de ce prêt avantageux, mais ils peuvent par exemple être couplés avec le remplacement du système de chauffage ou avec celui des fenêtres.

Le prêt est plafonné à 30 000 € et à 300 euros par m². Il est attribué sans condition de ressource, mais n’est pas cumulable avec le crédit d’impôt mentionné plus haut.

Pouvez-vous en bénéficier ? Cliquez-ici
 
Les autres aides

Mais d’autres organismes peuvent également vous aider de différentes manières.

Renseignez-vous entre autres auprès des collectivités locales et de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH).

Celles-ci peuvent en effet vous accorder des subventions, tenant compte notamment de la performance énergétique des matériaux choisis.

Des sociétés privées, comme GDF ou les banques, peuvent aussi faciliter le financement de vos travaux d’isolation.

Lire la suite »

Caractéristiques des maisons BIOTEKNIK

Suivant notre postulat d’une maison passive, plusieurs principes constructifs simples peuvent être énoncés. Pour autant que leur mise en œuvre soit possible sur la parcelle, ceux-ci permettront d’augmenter le confort dans le futur logement :

• La construction s’étale dans un axe Est-Ouest

• Des espaces tampons sont aménagés au Nord

• Les ouvertures sont principalement situées au Sud, faisant bénéficier la maison des rayons du soleil bas l’hiver

• Un auvent ou autre dispositif évite la surchauffe l’été sur les vitres exposées au Sud

• La façade Nord est majoritairement fermée pour éviter les déperditions d’énergie. Si des ouvertures sont nécessaires, elles feront l’objet d’une isolation supplémentaire.

• Les ouvertures à l’Ouest sont évitées ou des arbres à feuilles caduques sont plantés à proximité pour éviter la surchauffe

• Des matières à forte inertie (brique monomur, pierre) sont placées dans la construction pour capter l’énergie solaire l’hiver

• Un puit canadien peut être installé pour faire bénéficier l’intérieur d’une maison d’air rafraîchi l’été ou d’air réchauffé l’hiver

La maison BIOTEKNIK® suit ce raisonnement et va plus loin.

[nice_alert]Soucieuse de respecter les standards et les DTU, la maison BIOTEKNIK® suit les DTU  de la construction en bois (DTU 31) pour l’ossature et ceux du béton (DTU 21) pour les fondations.[/nice_alert]

 

Un mur standard non-porteur

1.Un parement extérieur en enduit terre /sable/chaux épaisseur 10 mm ou enduit hydraulique ou bardage bois sur ossature secondaire (dans le cas du bardage un pare pluie sera ajouté).

2.Un gobetis / barbotine sous-couche accrochage épaisseur 20 mm

3.Un complexe isolant largeur 350 mm

4.Des poteaux 45 x 100 de positionnement du complexe isolant BIOTEKNIK®

5.Un pare-vapeur

6.Un contreventement panneau OSB/3 épaisseur 12 mm

7.Parement intérieur (ex : Fermacell épaisseur 12,5 mm)  ou  un enduit terre

 

L’ossature extérieure est du type poteaux poutres.(Respect du DTU31)

Les planchers et le toit sont constitués de poutres/ chevrons en I permettant la pose du complexe isolant.

• Les panneaux en lamellés collés peuvent se substituer à l’ossature en I des planchers permettant ainsi un aménagement facilité de l’étage supprimant ainsi les murs porteurs intermédiaires.

• Le mur central de la maison sera constitué de brique monomur afin de combiner son inertie thermique avec un chauffage biomasse.

• Les cloisons intérieures pourront être réalisées en panneaux contrecollés ou en cloison sèche standard (placoplâtre, Fermacell, OSB).

•Les planchers peuvent être réalisés en panneaux lamellés collés et se substituer à l’ossature en I permettant ainsi un aménagement plus facile de l’étage supprimant ainsi les murs porteurs intermédiaires. Différentes solutions techniques (plancher sur lambourde, chape, solution sèche…) peuvent être utilisées pour une isolation phonique performante.

• La charpente sera réalisée en poutres en I, en charpente traditionnelle (avec 2 chevrons l’un sur l’autre ou en lamellé collé pour respecter la hauteur du complexe BIOTEKNIK®.

La construction dans son ensemble sera érigée sur une dalle béton et/ou vide sanitaire.

Côté extérieur, la structure laisse la possibilité de réaliser tout type de finition : les façades pourront présenter un enduit hydraulique, un parement brique ou pierre ou… un bardage bois.

Un revêtement extérieur en enduit terre permettra de réaliser une barrière à forte inertie pour la chaleur tout en laissant respirer le complexe isolant (méthode plus efficace du point de vue de la perspirabilité).

Côté intérieur, chaque face de chaque panneau du contreventement peut être réalisée dans différentes finitions :

• Qualité industrielle lorsqu’un doublage est prévu ou pour la réalisation d’un endroit peu visité (ex : garage)

• Qualité visible pour profiter de l’aspect du bois

• Enduit terre, Fermacell ou autre pour une finition plus standard

Pour présenter un aspect plus classique, faciliter le passage des fluides ou répondre aux normes incendies les plus exigeantes, les panneaux peuvent être facilement doublés par des plaques de différentes épaisseurs en placoplâtre, Fermacell ou autre.

Afin de rester dans l’esprit de sécurité de la maison les passages électriques seront véhiculés dans des rails métalliques raccordés à la terre.

Ces rails ont une triple fonction :

• Isoler galvaniquement les habitants de la maison de tout rayonnement propagé par l’installation électrique

• Isoler les câbles électriques de tout contact avec le complexe isolant afin d’éviter les feux rampants

• Regrouper les câblages électriques dans le même passage

Lire la suite »

Une réelle démarche citoyenne et écologique

Construire en fonction du climat a toujours été le moteur de l’architecture de logement.

 Ce n’est que depuis peu finalement, que l’homme construit sans se soucier de l’environnement extérieur, les chauffages électriques, fioul ou encore charbon s’étant fortement développés et démocratisés.

 L’épaisseur des murs n’était plus un problème, car on pouvait surchauffer les pièces facilement.

C’est depuis la fin du 19ème siècle et plus encore au début du 20ème siècle que le pétrole a pris toute son importance comme combustible en vue de produire de l’ énergie puis, dans l’ entre-deux guerres , comme matière première pour la production de multiples matières plastiques .

Le développement des transports motorisés , et notamment de l’ automobile , des applications pétrochimiques et de la consommation énergétique en général, a démultiplié les besoins mondiaux en pétrole.

Pour les pays consommateurs de pétrole, lorsqu’ils ne le produisent pas eux-mêmes, l’ importation de pétrole représente un poste de dépense extérieure très important.

C’est pour limiter leur dépendance vis-à-vis des importations de pétrole, et donc par rapport aux pays producteurs, que beaucoup de pays consommateurs ont cherché par la suite à développer diverses stratégies : réduction de leur consommation en faisant des économies d’énergie , développement de filières de production locale d’énergies alternatives comme le nucléaire , l’énergie hydro-électrique , solaire , géothermique ou encore éolienne .

Un logement construit aujourd’hui consomme deux fois moins d’énergie qu’un logement réalisé au début des années soixante-dix. Le chauffage et la production d’eau chaude représentent cependant encore un quart de l’énergie consommée en Europe et contribuent dans la même proportion à la production des émissions de CO2.

Actuellement la protection contre le chaud est aussi importante que celle contre le froid. En Europe, par exemple, dès que la température extérieure dépasse onze degrés il devient nécessaire de rafraîchir les espaces de bureaux, notamment ceux des immeubles densément équipés et occupés.

Selon des études, la climatisation consomme seize pour cent de l’électricité aux Etats-Unis, par exemple. L’installation de systèmes de climatisation, déjà fortement implantés dans le tertiaire, augmente sans cesse dans le logement privé. Suite à la canicule de l’été 2003, la vente de climatiseur durant le printemps 2004 a grandi de manière importante, au point d’atteindre la rupture de stock.

Cette surconsommation énergétique liée au confort prend des proportions plus qu’inquiétantes au niveau environnemental. Elle a des répercutions sur le climat et la santé des terriens.

A l’heure où la France se réveille et prend conscience du problème de l’écologie, ses constructions continuent à consommer de l’énergie à outrance. Plus que le coût du bâtiment respectueux de l’environnement, c’est un désintérêt écologique de la classe politique et des municipalités qui est responsable du non développement de quartiers verts en France. De manière générale, ce ne sont que des propriétaires engagés qui commandent ce genre de maison dans notre pays.

Ce n’est que grâce à une volonté politique forte que ces habitats écologiques peuvent se développer.

Lire la suite »