Les toilettes sèches

Réduire ses consommations de ressource est primordial pour préserver l’environnement, et chaque action compte en allant du simple tri des déchets à la diminution de consommation d’eau.

Il existe de nombreuses solutions écologiques comme des récupérations d’eau de pluies ou simplement de faire attention. Cependant certains aménagements nécessitent obligatoirement de l’eau, comme les toilettes classiques.

Le fonctionnement des toilettes sèches

Exemple de toilettes sèches
Exemple de toilettes sèches

Pour éviter l’utilisation d’eau on se tourne vers les toilettes sèches, à compost ou à litière bio-maîtrisées : ces trois noms désignent chacun un aspect important de la conception des toilettes sèches car elles sont à l’origine de la production d’humus, n’utilisent pas d’eau et se basent sur un processus chimique naturel.
En effet des copeaux de bois vont permettre le processus de compostage en plus d’avoir un rôle de désodorisant et d’absorption.
Ainsi les toilettes dites sèches vont permettre de réaliser des économies d’eau, mais aussi de limiter les rejets d’eaux sales dans les égouts, qui nécessitent beaucoup de ressources pour leur traitement et leur purification.

Les avantages des toilettes sèches

Pourquoi choisir les toilettes sèches (Oua Terre)

Choisir les toilettes sèches permet d’avoir un impact positif sur l’environnement car dans les toilettes normales les eaux rejetées sont riches en azote et phosphore, qui ne sont pas traités dans les usines d’épurations des eaux et participent à l’eutrophisation, un phénomène qui provoque la prolifération d’algue et à terme détruit la faune et flore des rivières et côtes.
Le cycle de l’eau est ainsi respecté et moins d’eau est consommé.

Ces toilettes sont beaucoup utilisés par des pays comme la Suède à tel point que certaines communes obligent la présence de ces toilettes pour l’obtention du permis de construire. Ainsi en plus d’être peu onéreux et facile à mettre en œuvre, ces toilettes sèches, qui n’ont pas besoin de raccordements et ne sont jamais bouchés, permettent à faible et à grande échelle un véritable impact sur l’environnement et sur la préservation des ressources.

Vous l’aurez compris, utiliser des toilettes à compost ou litière biomaitrisée

Lire la suite »

Les aides et les subventions écologiques : comment s’y retrouver?

Ces dernières années, les performances des équipements traditionnels d’isolation, de chauffage ont été beaucoup améliorées.

De nombreux équipements recourant aux énergies renouvelables, qui permettent de réduire fortement les émissions polluantes, ont été industrialisés et diffusées largement.

Plus performants, ces équipements sont aussi plus chers. C’est pourquoi un effort important est réalisé pour vous aider financièrement à améliorer votre équipement.

Lire la suite »

Comment bénéficier du crédit d’impôt pour les économies d’énergies

LES DISPOSITIONS DU CREDIT D’IMPOT

Quelles sont les dépenses concernées :

Les dépenses d’équipement sur la résidence principale en faveur du développement durable et des économies d’énergies.

Catégorie = Matériaux d’isolation thermique des parois vitrées. Avec achat et pose par un professionnel

Période : du 01 janvier 2009 au 31 décembre 2009
Bénéficiaires : propriétaires ou locataires.

Montant du crédit d’impôt :

Résidence principale de plus de 2 ans = 25 % (pour le propriétaire ou locataire)

Résidence construite avant le 01-01-1977 et travaux dans les 2 ans suivant l’achat = 40% (pour le propriétaire).

Base de calcul :

Sur le montant TTC des fournitures hors pose

Plafonnement du crédit :

Le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder :

– 8,000 € pour un célibataire
– 16,000 € pour un couple soumis à une imposition commune
– + 400 € par enfant ou personne à charge

au titre d’une période de cinq années consécutives comprises entre le 01/01/2005 et le 31/12/2012.

Pour les propriétaires bailleurs, pour un même logement donné en location, le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder 8.000 €.

Critères techniques :

Fenêtres ou portes-fenêtres en tout ou partie de PVC, avec un coefficient de transmission thermique (Uw) inférieur ou égal à 1.4 W/m².K° depuis le 01/01/2009.

Fenêtres ou portes-fenêtres composées en tout ou partie de bois, avec un coefficient de transmission thermique inférieur ou égal à 1.6 W/m².K° depuis le 01/01/2009.

Fenêtres ou portes-fenêtres métalliques avec un Uw inférieur ou égal à 1.8 W/m².K° depuis le 01/01/2009.

Volets isolants: volets isolants caractérisés par une résistance thermique additionnelle apportée par l’ensemble volet-lame d’air ventilé supérieur à 0.2 W/m².K°

Justificatifs :

Facture indiquant :

– nom du client
– lieu du chantier
– produits mis en oeuvre
– performance des produits

(à noter que les PV réalisés sur des dimensions normalisées ACOTHERM sont acceptés)

DEFINITION DE LA VALEUR DE REFERENCE UW

Uw = exprimé en W/m².°K
W = watts
m² = surface exposée ; pour une fenêtre la moyenne est de +/- 1,2 m² ; pour un coulissant elle est de +/- 4 m²
°K = différence de température entre intérieur et extérieur ; le K indique l’échelle Kelvin mais la mesure d’un DIFFERENTIEL de température donne le même résultat entre échelle Kelvin et Celsius

CUMUL AVEC LE CREDIT D’IMPOT

L’éco-prêt à taux zéro est cumulable avec les aides de l’agence nationale de l’habitat et des collectivités territoriales, les certificats d’économies d’énergie et le prêt à taux zéro octroyé pour les opérations d’acquisition-rénovation.

Pour les personnes dont le revenu fiscal du foyer fiscal n’excède pas 45 000 euros en année n-2, le prêt à taux zéro, s’il est octroyé en 2009 ou 2010, peut être cumulable avec le crédit d’impôt développement durable.

Lire la suite »

L’effusivité ou la sensation de chaud et froid

L’effusivité détermine la capacité qu’a un matériau à se réchauffer très rapidement en pompant les calories dans le milieu ambiant.

Exemple: le marbre est très effusif car il « pompe » la chaleur de la peau et procure une sensation de froid.

 A l’inverse le liège ou le bois sont faiblement effusifs et prennent très rapidement la température de la peau.

Le choix des matériaux a un impact sur le confort thermique du bâtiment.

Exemple: Une salle de bain avec du carrelage provoquera une sensation de froid si on se déshabille a température ambiante, contrairement a une salle de bain réalisée en bois.

Conseil BIOTEKNIK : Afin d’éviter la sensation de froid dans une pièce, il n’est pas forcément nécessaire de refaire tout le revêtement.

Une simple « correction thermique » peut être suffisante, en plaçant par exemple des panneaux décoratifs en bois à hauteur d’homme.

Temps nécessaire pour passer de 5 a 10°C, selon les matériaux :

Liège : 10 minutes

Bois : 1heure 20 minutes

Faïence / Carrelage : 5 heures 30 minutes.

Lire la suite »

Les aides financières pour l’isolation de votre logement ?

Des aides financières peuvent être attribuées aux propriétaires qui réalisent ces travaux pour améliorer l’isolation de leur habitation, comme aux locataires qui souhaiteraient le faire.
 
La TVA à 5,5%

Les travaux d’isolation réalisés par des professionnels dans des habitations datant d’au moins 2 ans bénéficient d’une TVA à 5,5%, sur le prix des matériaux, comme sur le coût de la main d’œuvre. Cette TVA avantageuse est pour l’instant applicable jusqu’au 31 décembre 2010.
 
Le crédit d’impôts

Un crédit d’impôt s’applique sur le prix d’achat de matériel performant, qui devra être acheté et posé par un professionnel et pourquoi pas Bio Teknik Construction.

Peuvent en bénéficier non seulement les propriétaires, mais aussi les locataires d’une résidence principale construite depuis plus de deux ans.

Le plafond est fixé à 8000 euros pour une personne seule, 16 000 euros pour un couple marié.

Ce crédit d’impôt s’élève à 25%, sur les factures payées entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2009.

Pour des travaux d’isolation effectués dans les deux ans suivant l’acquisition d’un logement achevé avant 1977, il monte même jusqu’à 40%.

A l’inverse de l’éco PTZ (voir ci-dessous), le crédit d’impôts est plafonné en fonction de la situation familiale.
 
L’éco Prêt à Taux Zéro

Le prêt à taux zéro écologique, l’éco PTZ, est lancé depuis le début du mois d’Avril 2009.

Ce prêt facilite le financement des investissements visant à améliorer les performances énergétiques des habitations existantes et utilisées comme résidence principale.

Au final, ce prêt permet de contribuer à la réduction des émissions de CO² par les habitations françaises.

Pour en bénéficier, il faut combiner deux types de rénovation figurant dans la liste précisée par la loi.

De simples travaux d’isolation ne suffisent pas pour bénéficier de ce prêt avantageux, mais ils peuvent par exemple être couplés avec le remplacement du système de chauffage ou avec celui des fenêtres.

Le prêt est plafonné à 30 000 € et à 300 euros par m². Il est attribué sans condition de ressource, mais n’est pas cumulable avec le crédit d’impôt mentionné plus haut.

Pouvez-vous en bénéficier ? Cliquez-ici
 
Les autres aides

Mais d’autres organismes peuvent également vous aider de différentes manières.

Renseignez-vous entre autres auprès des collectivités locales et de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH).

Celles-ci peuvent en effet vous accorder des subventions, tenant compte notamment de la performance énergétique des matériaux choisis.

Des sociétés privées, comme GDF ou les banques, peuvent aussi faciliter le financement de vos travaux d’isolation.

Lire la suite »

Eco-logis à petits prix

Vous n’avez ni les moyens, ni le temps de vous lancer dans les grands travaux, mais vous souhaitez néanmoins réduire votre empreinte écologique en matière de logement?

Nous allons vous donner quelques trucs  à la portée de tous les bricoleurs.

Énergie (chauffage-éclairage)

facture GDF

• Maintenez la température ambiante entre 20 ºC et 21 ºC le jour et abaissez-la d’environ 2 ºC à 4 ºC la nuit.
• Vous vous absentez un peu plus de 3 heures? Abaissez la température à 17 ºC, et faites de même dans les pièces inoccupées. De telles habitudes permettent d’économiser jusqu’à 6 % sur vos coûts de chauffage.
• Fermez les rideaux la nuit et ouvrez-les le jour de manière à faire pénétrer la lumière.
• Privilégiez les ampoules « basse consommation » .

Leur durée de vie est jusqu’à 10 fois plus longue que celle des ampoules à incandescence, et elles consomment environ 75 % d’énergie en moins pour produire la même quantité de lumière.
• Un truc simple : éteignez la lumière lorsque vous quittez une pièce.
• Investissez dans des thermostats électroniques et épargnez environ 10 % sur votre facture d’électricité. Ces appareils permettent de maintenir une température constante dans le logement et de faire des économies substantielles.

 

Isolation-étanchéité-ventilation

Isolation Fenêtre

• Assurez-vous que les coupe-froid, les seuils de portes et les joints de calfeutrement des fenêtres soient en bon état.

• Installez un clapet pour éviter que l’air s’infiltre par la sortie de la Hotte de la cuisine.

• L’hiver, pour déshumidifier le logement, faute de VMC, vérifiez que les ventilateurs de la salle de bain et la hotte de la cuisine ne soient pas encrassés et qu’ils évacuent bien l’air vicié à l’extérieur.

• Vous ignorez par quels endroits l’air s’infiltre? Pour le découvrir, mettez en marche les appareils extracteurs d’air de votre logement, Allumez l’un des bouts d’un bâton d’encens, puis après apparition de la flamme à l’extrémité du bâton, soufflez délicatement et déplacez-le tranquillement le long des murs, des planchers et des plafonds. Si la fumée frémit, c’est que vous venez de repérer une fuite.

• Pour évitez la présence de moisissures dans votre logement, il est bon d’aérer celui-ci une fois par jour pour favoriser la déshumidification de votre domicile.

Eau chaude

cumulus

En France, une famille de 4 personnes consomme en moyenne 150 m3 d’eau (150000 litres) par an, ce qui correspond à une consommation quotidienne de 410 litres. Ce chiffre est différent selon l’endroit où l’on vit : on consomme un peu plus d’eau au nord qu’au sud de la Loire, en région parisienne qu’en province, en ville qu’à la campagne.

De même, on consomme plus d’eau dans les familles au niveau de vie élevé que chez les personnes à revenu modeste.

La consommation d’eau augmente à l’âge adulte, les enfants n’utilisant en moyenne que 69 litres par jour.

La consommation diminue chez les personnes âgées. Quant aux sportifs, ils consomment plus d’eau que la moyenne : 204 litres par jour.

À ces chiffres s’ajoutent les consommations collectives auxquelles chacun participe : écoles, hôpitaux, lavage des rues, consommations au travail…

Au total, on obtient une moyenne d’environ 210 litres par jour et par personne.

Il faut savoir que le lavage des caniveaux demande 25 litres d’eau par mètre de caniveau. Une école utilise chaque jour jusqu’à 100 litres d’eau par élève en moyenne. À son travail, un employé utilise directement ou indirectement plus de 100 litres d’eau par jour.

La France, comme certains pays de l’Est et du Nord de l’Europe, a connu une baisse sensible de sa consommation domestique. Aujourd’hui, elle se situe au même niveau que l’Irlande, l’Allemagne et les Pays-Bas. Les trois pays d’Europe ayant les plus fortes consommations d’eau la Suisse, la Finlande et l’Italie. À l’inverse, la plus faible consommation d’Europe est en Belgique.

Astuces pour faire des économies :

• Votre cumulus ou votre chauffe-eau à la possibilité de fournir de l’eau à 50°C ou à 60 ºC. Préférez la température la plus élevée ne veut pas dire consommer plus d’électricité !!  En effet plus l’eau est chaude dans un cumulus et plus elle garde sa température longtemps.

• Si votre Cumulus est accessible et situé dans une pièce froide, recouvrez-le de matériaux isolants en privilégiant les tuyaux de distribution pour éviter de perdre bêtement des thermies !!

• Installez de préférence des mitigeurs thermostatiques en amont de l’installation afin d’obtenir une eau à température convenable dés la sortie du robinet.

• Ces appareils sont abordables et diminuent la consommation d’eau de 50 %.

Lire la suite »

Comment réaliser des économies avec l’éclairage?

Nous pouvons tous économiser du temps et de l’énergie en étant plus attentifs à l’éclairage de nos habitations.

Tout d’abord, faites en sorte de profiter au maximum de la lumière du jour et surveillez la quantité de lumière artificielle que vous utilisez.

 L’idéal, dans une habitation conçue pour économiser de l’énergie, est de disposer de grandes fenêtres orientées vers le sud pour profiter au maximum de la lumière du jour.

Lire la suite »